Placeholder Picture

Projet résidentiel - Ganshoren

/Rue Vanderveken/Avenue JS Bach/Venelle Shubert
permis d'environnement en cours d'étude

Le projet, réparti sur trois blocs de constructions, se compose de 2 maisons unifamiliales, 2 maisons de soins unifamiliales et 21 maisons multifamiliales. Le sous-sol du parking avec accès le long de la Bachlaan comporte 23 places de stationnement et 53 places de stationnement pour vélos.

Action Link >

Quatre maisons unifamiliales - Vilvoorde

/Peutie/Martelarenstraat
permis d'environnement en cours

Le projet se compose de deux blocs résidentiels et compte quatre maisons unifamiliales avec parking. Une étude bien pensée garantit un confort de vie optimal et un cadre de vie sain. De plus, il réduit la facture énergétique mensuelle et augmente considérablement la valeur de revente future de la maison.

Action Link >
Placeholder Picture
Placeholder Picture

Projet résidentiel - Machelen

/Centre/Dorpstraat
permis d'environnement en cours d'étude

Le projet comprend 5 appartements et 1 local commercial. L'espace de stationnement au rez-de-chaussée dispose de 8 places de stationnement et 8 places de stationnement pour vélos.

Action Link >
Placeholder Picture

Projets résidentiel - Ninove

/Clément Behnplein/Koepoort
en cours de conception

Ce projet résidentiel situé au centre de Ninove avec parking souterrain est une opportunité pour les jeunes familles à la recherche d'un premier logement ou les seniors qui souhaitent échanger leur logement contre un appartement pratique et exceptionnellement bien situé.

Concept de vie modèle - une Rue-jardin

/Vilvoorde/Grimbergen
en cours de conception

La première rue-jardin du Brabant flamand

Les changements climatiques se font clairement sentir. Les conditions météorologiques sont devenues de plus en plus extrêmes ces dernières années, telles que des précipitations plus abondantes, des inondations, des vagues de chaleur et des périodes de sécheresse plus longues.Il est évident que tout le monde en subit les conséquences. Un nouveau concept résidentiel, la 'Rue-jardin’ ou ‘Tuinstraat', s’imposait. Vivre dans une 'Garden Street' signifie vivre écologiquement, au calme et au vert, et favorise également l'interaction sociale. Bordant la réserve naturelle 'Tangebeekbos' et situé entre Grimbergen et Vilvorde, ce projet comprend 12 maisons unifamiliales.

Asphaltage restreint

Ne pas asphalter ne perturbe pas le sol et les autres écosystèmes. Moins de pavage entraîne plus d'espaces verts. L'espace vert a en effet la capacité de refroidir la température ambiante pendant la journée grâce à l'évapotranspiration de la végétation (arbres, herbe, arbustes…), ou de la maintenir fraîche grâce à l'ombrage. Une pelouse apporte plus de fraîcheur pendant la journée qu'un terrain couvert de béton. Et une forêt ou un bois procure encore plus de fraîcheur qu’une pelouse.

Impact sur le stress thermique la nuit

Un sol non pavé possède un faible pouvoir réfléchissant et absorbe moins de chaleur, qu'il ne restitue donc pas la nuit. Une chaussée plus perméable (chaussée perméable à l'eau, dallage végétal) capte moins de chaleur, car les propriétés thermiques de la couverture du sol sont sujettes aux variations de la température, et ont donc une influence positive sur l'effet d'îlot de chaleur. Un sol humide absorbe la chaleur moins rapidement qu'un sol sec.

Impact sur la sécheresse

Dans une « rue jardin », nous veillons à ce que l'eau de pluie puisse s'infiltrer dans le sol et soit retenue par lui, au lieu d'être rejetée dans les égouts et les rivières. Une partie de l'eau contenue dans les couches supérieures du sol favorise l'évapotranspiration des plantes (avec l'effet de refroidissement y étant associé), alors qu’une autre partie peut s'infiltrer plus profondément, de sorte que la nappe phréatique se renouvelle régulièrement. Cela crée ou maintient un tampon d'eau souterraine à long terme, susceptible de favoriser la croissance des plantes ou l'approvisionnement en eau (potable) pendant les périodes de sécheresse.

Impact sur les inondations

Grâce à un asphaltage limité, l'eau de pluie peut s'infiltrer dans le sol, où elle facilite la constitution d’une zone tampon (le ‘tamponnage’, ou ‘buffering’ en anglais). L'infiltration comme alternative au tamponnage pendant les pics de précipitations n'est efficace qu'avec un sous-sol très perméable et une nappe phréatique suffisamment profonde. Une combinaison de tamponnage et d'infiltration est dès lors utilisée dans la « Tuinstraat ».